Lions indomptables : Les Capverdiens étaient à Yaoundé

Mario-Semedo, président de la fédération capverdienne de foot

Une délégation constituée de trois responsables de la fédération capverdienne de football et du ministère cap verdien des sports vient de séjourner à Yaoundé. Cette mission avancée est venue préparer l’arrivée des Requins Bleus, décidés à participer pour la première fois à une phase finale de coupe d’Afrique des nations.

Les trois émissaires Capverdiens ont quitté Yaoundé samedi soir, après avoir passé trois jours dans la capitale. Le but de leur mission au pays des Lions indomptables était de préparer l’arrivée de leur équipe nationale qui a pris une avance de deux buts au match aller disputé à Praia le 8 septembre dernier. Les dirigeants capverdiens ont visité le stade Omnisports Ahmadou Ahidjo et ont émis quelques craintes sur l’état de la pelouse de Mfandena qui est en travaux en ce moment. Ils ont été rassurés par les responsables de ce stade qui sont en train de remettre la pelouse « en forme », ce malgré les complaintes des employés du stade qui cumulent 7 mois d’arriérés de salaire. L’équipe capverdienne, pendant son séjour à Yaoundé, sera logée à l’hôtel Djeuga Palace, en plein cœur de la capitale. L’équipe, en attendant la reconnaissance de l’aire de jeu le samedi 13 octobre, veille du match, va s’entraîner sur la pelouse du stade de la Beac au quartier Odza. Les dirigeants cap verdiens souhaitent que leur équipe arrive tôt pour s’acclimater.

La peur de rencontrer Samuel Eto’o

Pendant leur séjour dans la capitale camerounaise, les capverdiens ont été surpris d’apprendre que Samuel Eto’o sera de la partie. Le quotidien de sport « Stade » a titré à sa grande une de vendredi « Samuel Eto’o : Je reviens ». Les émissaires du Cap Vert ont acheté ce journal et n’ont pas bien compris cette Une. Pour eux Samuel Eto’o souhaite revenir et c’est la raison pour laquelle ils ont demandé à leur guide si le goleador Camerounais va jouer le 14 octobre. Ils ont été pris de panique lorsque leur guide, un responsable de la ligue de football du centre, leur a confirmé la participation du buteur et capitaine de l’Anzhi Makhachkala. « Il ne faut que Eto’o joue, nous prions Dieu pour qu’il ne joue pas le 14 octobre », a lancé l’un d’eux. Les responsables capverdiens ont terminé leur mission par la visite de l’immeuble siège de la Fecafoot à Tsinga et, tout petit pays que soit le leur, ils ont été surpris par la vétusté de l’immeuble qui abrite le siège de l’instance faitière du football.

Guy Nsigué à Yaoundé

Posté dans Coeur de lions, Les autres titres

Les commentaires sont clots.